"...NUMQVID DE DACIS AVDISTI?"
(Horatius, Satire, II, 6, 53.)

 

« La recherche archéologique est une tradition du Musée National d'Histoire de la Transylvanie (MNIT) à partir de sa formation, étant une des principaux moyens par lesquels s'enrichit le patrimoine de l'institution. Les archéologues de ce musée participent chaque année fouillent sur les chantiers de Transylvanie, dans autres régions de la Roumanie et aussi à l’étranger. Par leur travail, et par les efforts d’autres collègues aussi, le passé de la Transylvanie, depuis la préhistoire et jusqu’aux nos jours est mis en valeur et présenté au grand publique.

L’étude du deuxième âge du fer, de l’époque romaine, y compris les fouilles des sites de la région de la capitale du Royaume dace, Sarmizegetusa Regia, font partie d’une longue tradition : nos archéologues y fouillent depuis plus de six décennies. »

Dr. Carmen Ciongradi, 
Directrice Générale du Musée National d'Historie de la Transylvanie

 

Le programme multi annuel de fouilles Les Forteresses Daces des Montagnes d’Orăştie est coordonné par le Musée National d’Histoire de la Transylvanie de Cluj-Napoca et financé par le Ministère de la Culture. MNIT est aussi l'institution organisatrice de ces recherches multi-annuelles dont les résultats seront présentés au public constamment, à travers ce portail.

MNIT

Derniers billets

Objets en bronze

Les pièces en bronze découvertes dans les habitats daces des Montagnes Orăștiei impressionnent tant par leur quantité que par la qualité de l'exécution qui met en évidence le haut niveau des connaissances techniques, combinées avec le sens artistique et le raffinement des artisans qui les ont réalisées.

La céramique

La céramique dacique des Montagnes Orăștiei se distingue dans le répertoire de la poterie de Dacie préromaine tant par la sélection des formes, que par la technique de production des récipients. De la sorte, à mesure que nous nous approchons de la région de la capitale du royaume dace, la diversité des types céramiques diminue, les pots produits se caractérisant surtout  par une élégance «classique», d'inspiration méditerranéenne.

Les graffiti céramiques

L'usage de marquer les récipients céramiques avec micro-inscriptions était habituel dans l'antiquité. Soit qu'il s'agisse de marques de potier, mesures de capacité, indication du prix, du contenu ou du propriétaire, ces notations sont importantes pour l’archéologie, en offrant des informations supplémentaires sur certains aspects de la vie quotidienne.